/ / /

Tout d'abord, voici une petite présentation des 2 appareils de fitness qui vont m'accompagner durant toute cette aventure :

Le vélo d'appartement :


C'est un Domyos VM 740 acheté neuf chez Décathlon en 2006 (environ 280 euros)

 


Ce vélo est équipé d'une transmisson magnétique, de 12 programmes d'entraînement et de 8 fonctions.
Le vélo permet de suivre en temps réel la vitesse, le temps, la consommation de calories, la distance parcourue et la fréquence cardiaque (capteurs sur les poignées).
La selle et les sangles de pédales sont réglables et il est pratique à déplacer avec ses roulettes de déplacement...
C'est un bon rapport qualité-prix !


Le rameur d'appartement :


Le premier était un Striale SR 905-2 acheté d'occasion sur e-bay en 2009 (150 euros....Environ 280 euros neuf)

Mais il m'a lâché au bout de 50 heures d'utilisation le 05 Avril 2012 (comme je l'avais acheté d'occasion, sa durée de vie a dû être d'une centaine d'heures environ, ce qui est plutôt peu et décevant)



C'était un rameur à tirage central à résistance magnétique. Il possèdait une roue d'inertie de 6kg à entrainement par sangle.
Son compteur 4 cadrans indiquait en temps réel le temps, la vitesse, la distance parcourue et une estimation des calories.
Il était très pratique puisqu'il se repliait pour un gain de place de 70%. Il possèdait aussi des roulettes de déplacement... 

 



Mon nouveau rameur acheté à Noël 2012 est encore de marque Striale malgré la "casse" du premier : j'ai opté pour un Striale SR 909 acheté neuf sur le site Tool Fitness au prix de 279 euros. Il est surtout garanti 5 ans ce qui pour moi est un gage important de fiabilité... J'espère surtout qu'il va durer plus longtemps que le premier !



striale909

 

C'est encore un rameur à tirage central à résistance magnétique. Sa roue d'inertie est de 5kg à entrainement par sangle.
Il possède un cadran qui indique en temps réel le temps, la vitesse, la distance parcourue, le nombre de coups de rame total et par minute et une estimation des calories.
Il est aussi très pratique puisqu'il se replie pour un gain de place énorme. Il possède lui aussi des roulettes de déplacement...  Bref, assez proche du premier mais plus robuste j'espère !!  

 

 

 

Après cette petite présentation du matériel, voici, un peu plus détaillée, la façon dont je vais effectuer chaque étape "virtuelle" soit à l'aide de mon vélo d'appartement pour les étapes terrestres, soit à l'aide de mon rameur pour les étapes maritimes :


Les Etapes Terrestres :

Pour chaque étape terrestre, je choisis d'abord une destination à environ 35-45 kilomètres de mon point actuel. Il n'y a pas vraiment de règle précise quant au choix d'une ville plutôt qu'une autre.
Globalement, je sais à peu près vers quel pays je me dirige et j'essaye d'y aller tout simplement.... Les villes étapes seront parfois connues (des capitales ou grandes villes) ou parfois des petits villages perdus !!

Pourquoi 35-45 kilomètres environ ? Car sur mon vélo d'appartement je pédale à environ 30 km/h (selon les difficultés du parcours) et que chaque étape durera entre 1h00 et 1h30 maximum...
Le but n'est pas de pédaler 4h00 d'affilée mais de faire des étapes raisonnables en distance et de façon régulière (pas tous les jours non plus !)

Une fois la destination choisie, je calcule un itinéraire hors autoroute via Google maps, exemple :



Puis le site GPSVisualizer me calcule le profil précis de cette étape :



L'étape est "découpée" en 16 tronçons égaux que je vais retranscrire dans les 16 canaux disponibles sur mon vélo d'appartement programmable. Chaque tronçon, selon son denivellé, sera affecté d'un coefficient de difficulté que je programme ensuite sur le vélo (1=pédalage très facile , 10=pédalage très dur !)

Voici l'echelle de difficulté du vélo que je me suis fixée :



Et voici ce que cela donne en terme de profil d'étape sur le cadran du vélo d'appartement toujours pour le même exemple :



Il ne me reste donc plus qu'à entrer ce profil sur le vélo, la distance (39.8 kilomètres pour cet exemple) et c'est parti pour une étape en vélo d'appartement !

Alors bien sûr, tout n'est pas parfait, je ne peux pas non plus retranscrire sur mon vélo d'appartement les moindres petits mouvements de terrain.... Disons que je tente de m'approcher le plus fidèlement possible de la réalité !

Dernier point concernant les parties terrestres : autant pour simuler les côtes et leurs degrés de difficultés, c'est faisable en durcissant plus ou moins la résistance de pédalage par rapport à la pente, autant pour simuler les descentes avec un vélo d'appartement, ce n'est pas vraiment faisable !
En effet, dans une descente réelle en vélo, à la limite, plus besoin de pédaler, le vélo descend tout seul !! C'est evidemment impossible en vélo d'appartement, le seul moyen que j'ai trouvé pour "simuler" les descentes, c'est de mettre une résistance très faible (difficulté = 2) afin de rendre le pédalage très facile (et de profiter tout de même de la descente pour souffler un peu !)


Les Etapes Maritimes :

Pour les étapes maritimes (Lacs, Mers, Océans, Fleuves), l'approche est beaucoup plus simple : pas de relief à gérer, pas d'itinéraire à calculer (la ligne droite s'impose !!), pas de ville étape : juste de l'eau et moi virtuellement au milieu avec mon rameur !
Comme le rameur dispose tout de même de plusieurs niveaux de difficultés de rame (sous forme de résistance), c'est la météo réelle de l'endroit où je me trouve qui me dictera la difficulté de la rame à paramétrer...

Exemple de météo pour la traversée de la Mer noire (source Weather Online) :



Selon le sens du vent au moment de l'étape (face, travers ou arrière), voici les coefficients de résistance qui seront appliqués sur le rameur (1 = facile ; 2 = moyen ; 3 = difficile ) :



En revanche, la vitesse à la rame sur l'eau étant trop lente par rapport aux vitesses terrestres en vélo et les distances à traverser sur l'eau étant grandes pour un tour du monde, toutes les étapes maritimes seront donc virtuellement effectuées sur une embarcation "voile et aviron" afin d'avoir une vitesse supplémentaire venant de la voile (les conditions météo seront donc vraiment importantes !)

Voici le type d'embarcation sur lequel les parties maritimes seront faites :



Grâce à cette voile, les distances effectuées avec mon rameur seront affectées d'un coefficient multiplicateur selon la vitesse des vents (quels que soient leurs sens) avec le barème ci dessous (différent d'un rameur à l'autre) :

Un peu de technique...

Ainsi, avec ce système rames+voile, mes vitesses moyennes sur mer et sur terre seront relativement proches et la pratique des 2 appareils de fitness (vélo et rameur) sera plus équilibrée (ce qui est aussi un peu le but de ce défi !)

Dernier point concernant les parties maritimes : Plutôt que de choisir la météo et les vents pour simuler les difficultés de la rame, j'aurais pu également choisir l'intensité des courants marins...
Mais trouver des cartes de courants marins à la surface de l'eau dans n'importe quelle étendue d'eau dans le monde entier et ce, en temps réel, n'est pas simple !!! (à part les très gros courants marins connus type Gulf Stream...)

J'ai donc opté pour une difficulté de rame basée sur les conditions météorologiques.

Partager cette page

Repost 0
Publié par

PASSION CINEMA

Le Fitness Odyssee En Images

Recherche Par Mot Cle

Archives

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -